Matériaux des bijoux de piercing

Titane

Composition chimique : TI6AL-4V-ELI. Cet alliage composé de 90% de Titane, 6% d'Aluminium et 4% de Vanadium ; est très léger et très résistant ; communément utilisé en chirurgie pour les prothèses car il est biocompatible (même la poussière de titane est sans danger).
Les allergies à ce métal sont extrêmement rares.
Son anodisation (taritement électrique) permet d'obtenir des couleurs métalliques très intéressantes mais dans un spectre limité (pas de rouge par exemple).
Ne s'agissant pas d'une coloration « dans la masse », elle peut s'altérer par choc mécanique (frottement ou rayure), ou bien sous l'action de la salive (les barbells de langue peuvent perdre leur couleur en quelques semaines pour laisser ensuite le métal brut). Il est privilégié en implantation car il permet une meilleure cicatrisation et les statistiques démontrent un risuqe infectieux plus bas qu'avec l'acier chirurgical. Dans ce cas, seule la couleur métal (donc non colorée) peut être utilisée en bijou de pose. Le métal brut est plus mat que l'acier ou le niobium. Il existe plusieurs « grades » correspondants à différentes variations de dosage des métaux et des modes de fabrication.

BIOPLAST ®

Il est également connu sous le nom de Bioflex et très souvent confondu avec le PTFE (Téflon) car d'apparence très proche. Pourtant, ses caractéristiques sont bien plus intéressantes.
Au lieu de se dégrader dans le corps avec le temps car devenant poreux, le Bioplast conserve sa biocompatibilité.
Stérilisable en autoclave, il convient parfaitement en bijou de première pose, notamment pour les piercings buccaux. Il peut également être couper pour « régler » la longueur de votre piercing.

Acier chirurgical

Acier inoxydable de type 316L, c'est l'alliage le plus répandu en piercing. Suite à la directive européenne sur la Législation sur le nickel, l'acier chirurgical de grade 316 L n'est plus implantable et ne doit donc ne plus être utilisé comme bijou de première pose. On peut cependant le porter après cicatrisation.Toutefois, certaines personnes hautement allergiques au nickel peuvent ne pas le supporter du tout, il convient alors de se tourner vers :

  • L'acier implantable 316 LVM
  • Le Titane
  • Le bioplast

Acier implantable 316 LVM

Sa teneur en nickel de moins de 0,05% et son taux dégagement ultra faible en font un alliage implantable, remplaçant dorénavant l'acier chirurgical 316L en bijou de pose.
Il peut être également utilisé sans danger par les personnes hautement allergiques au nickel.

Acier Noir

Il s'agit d'acier chirurgical 316L recouvert par un procédé sous vide d'une couche de couleur noire brillante, déposée par projection de gaz ionisé. On comprend alors mieux le prix plus élevé de cette matière. Il est également connu sous le nom de « Black-PVD » (Physical Vapour Deposition). Ce procédé peut être également réalisé sur du Titane, on parle alors de Black-Line®.

Acrylique

Ce terme est en réalité peu approprié. En effet, il serait préférable d'utiliser le terme de PMMA, plus connu sous la marque industrielle Plexiglas ®. Bien que biocompatible sans aucun danger pour l'organisme, il ne convient pas en bijou de première pose. Nous vous recommandons de ne jamais nettoyer vos bijoux dans cette matière avec de l'alcool, car l'acrylique devient plus fragile et à tendance à s'effriter.

Argent925

Il peut être légalement vendu au titre d'argent massif (il est en effet difficile de le rendre plus pur sans le rendre trop mou pour être utilisé en bijouterie). Cet alliage n'est pas réellement adapté pour le piercing, en tout cas sous forme de tige passant dans l'organisme. En effet, il ne contient que 92,5% d'argent pur, le reste étant pour la majorité du nickel, source principale des allergies aux métaux. Il ne convient en aucun cas lors de la cicatrisation. L'oxydation gris-vert bien connue peut en effet colorer la peau de façon définitive si elle pénètre les tissus (le risque est élevé lorsque le piercing n'est pas cicatrisé). Il ne doit pas être utilisé, même après cicatrisation, en tiges ou anneaux passant dans l'organisme ; tout juste toléré pour les oreilles ou le nez, et par certains uniquement. On peut toutefois s'en servir dans les éléments de décoration comme les banabells de nombril ou studs de nez par exemple. Il ne convient en aucun cas pour les piercings bucaux comme la langue ou le labret.

Black-Line ®

Il s'agit de Titane recouvert par un procédé sous vide d'une couche de couleur noire brillante, déposée par projection de gaz ionisé. On comprend alors mieux le prix plus élevé de cette matière. Ce procédé peut être réalisé sur de l'Acier chirurgical, on parle alors de « Black-PVD » (Physical Vapour Deposition) ou Acier noir.

Corne / Os

Ils sont tous deux d' excellentes matières pour les plugs d'oreille et élargisseurs. Sa plus grande dureté que le bois et sa facilité de travail, le place en première place.
ProPiercing.fr vous garantit qu'il ne s'agit en aucun cas de prélèvement sur des animaux sauvages ou élevés spécifiquement dans ce but. Tous nos bijoux sont fabriqués en corne et os de buffles élevés en premier lieu pour leur viande.

PTFE

De son vrai nom PolyTétraFluoroÉthylène, cette matière est plus connue sous la marque industrielle Teflon ®. Facile à travailler, très souple, sans allergie connue, cette matière est très souvent utilisée par les perceurs en bijou de pose. Toutefois, étant sensible aux ultra-violets et devenant souvent poreux dans le corps au bout de deux à trois mois, cette matière ne convient qu'aux piercings à cicatrisation courte et nous ne conseillons pas son utilisation pour les piercings de surface (dont la cicatrisation est plus longue).

Silicone

Sa consistance peut aller du liquide (utilisé dans les implants mammaires par exemple) au plastique dur, en passant par le gel et la gomme. C'est sous la forme d'élastomère qu'il est utilisé pour les bijoux de piercing, principalement pour les recouvrements de boules de bijou de langue. Contrairement à la forme liquide, son ingestion est sans danger pour l'organisme. Dans le domaine du piercing, il est principalement teinté en couleurs fluorescentes ou phosphorescentes.

Zirconium

L'oxyde de Zirconium (son véritable nom) sous forme hyacinthe ou zircon permet de fabriquer des imitations de diamant un peu moins éclatant mais tout aussi résistant. Il était déjà utilisé par les anciens égyptiens notamment pour des bijoux en forme du dieu scarabée, Khepri, symbole de la fertilité. D'origine synthétique sous forme cubique ou naturelle sous forme tétragonale, les deux formes peuvent servir comme imitation du diamant mais ne sont pas des diamants synthétiques car ils n'en ont pas les propriétés chimiques et physiques. Parfois incolores (le plus recherché), les zircons ont une couleur naturelle qui varie de doré, à rouge et brun, mais ils peuvent aussi être verts, bleus ou noirs.